Blog Officiel du Chef Jérôme Nutile – La Mas de Boudan – Nîmes

Amoureux des vieilles pierres (depuis un séjour à Athènes) et de fine gastronomie (depuis tout petit), la Féria de Nîmes était un beau prétexte pour rendre visite à cette Ville Romaine et à Jérôme Nutile qui y a élu domicile depuis peu !

Le Mas de Boudan est timide, il faut passer la porte pour découvrir cette imposante bâtisse provençale qui a l’air d’avoir retrouvée sa jeunesse d’antan ! On passe dans une série de belles salles voutées avant d’arriver à l’accueil pour finalement prendre de la hauteur dans les étages et atteindre notre chambre : une atmosphère élégante mais surtout accueillante, appréciable après un long voyage … Le temps de se remettre en jambe - car la faim n’attend pas - pour un déjeuner au Bistr’AU : un décor de brasserie dans l’esprit provençal : coloré et chantant- on est à Nîmes ! - loin des ambiances parfois austères des bistrots Parisiens ! Une soupe d’asperge et de crème à la menthe pour commencer, s’ensuit une Viennoise de Loup de Mer et sa tarte de Provence et ses légumes qui pétillent en bouche … Et pour finir une Pomme Façon Tatin. On quitte la table avec le sentiment d’être venu au bon endroit ! Petit privilège des lieux : le jardin - que j’ai pu apercevoir de la chambre - idéal pour conclure un repas au son de la fontaine et du vent dans les arbres.

L’après-midi, nous avons déambulé dans les rues bondés de Nîmes. L’antique Maison Carrée trône sur une place d’un blanc (trop) lumineux et fait face à son alter égo de verre et de métal : le Carré d’Art. On remonte la grande avenue au son des trompettes, presque dans un air de Carnaval. On finit par arriver devant les traditionnelles Arènes de Nîmes. Véritable agora où la foule s’accumule à la sortie des Toreros. La nuit s’installe tout doucement et les bodegas se remplissent peu à peu. Après plusieurs heures de marche et quelques verres de Sangria, l’appel du matelas est plus fort. On est heureux de regagner la quiétude de ce Mas endormi.

Le lendemain, le soleil est là pour notre petit déjeuner sur la terrasse au cœur de ce parc magnifique. Il y a comme un parfum de vacance au Mas de Boudan ! Nous avons cette fois-ci déjeuné au restaurant Gastronomique. Ici l’atmosphère est très élégante, en harmonie avec le lieu où se mêlent nappe blanche et pierre, à l’image de cette fontaine murale conservée intacte. Et là, la musique commence : Huîtres Gillardeau N°2 et leurs mousses au Haddock, Médaillon de Homard bleu et son « œuf », l’introduction est plus que réussite, les plats s’enchaînent et se marient à merveille. La symphonie se poursuit avec les Goujonnettes de St Pierres , un Granité de Champagne et enfin pour reprendre pied sur la terre ferme un Quasi et Rognons de Veau Français fondant à souhait ! Un repas sans faute conclut sur un dessert aux Fraises !

Cette escapade Nîmoise fut parfaite de bout en bout, une véritable et agréable découverte tant pour la ville que pour son Chef et sa Gastronomie … Merci d’avoir contenté un amoureux des vieilles pierres et de ripailles !

Un voyageur comblé

Share Button